06 52 97 15 28 [email protected]

Alexandra Tubiana

Psychologue diplômée de l’Université Paris VII Diderot, certifiée Europsy

Alexandra Tubiana

Psychologue diplômée de l’université Paris VII Diderot, certifiée EuroPsy

Psychologue clinicienne, je vous accompagne dans un travail d’apaisement de la relation à vous même et aux autres, vers une plus grande flexibilité et une plus grande autonomie.

Ma pratique est intégrative, elle se fonde sur une formation continue aux différentes techniques psychothérapeutiques et repose avant tout sur ce qui est adapté à votre situation plutôt que sur un courant théorique en particulier.

Formée à l’approche bio-psychosensorielle du GROS (Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids), j’accompagne les patients en difficulté avec leur poids et leur alimentation.

Enfin, mes dix ans d’exercice en milieu hospitalier m’ont permis d’acquérir une solide expérience dans la gestion du stress et de l’anxiété, des troubles de la dépression, du burn-out et du harcèlement au travail et des conduites à risque chez les adolescents.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de mes contributions à des revues scientifiques sur ResearchGate

 

Psychothérapie intégrative

Pour soulager les symptômes et trouver des solutions grâce à un travail guidé

Psychothérapie analytique

Pour explorer et comprendre les origines de votre mal-être au travers d’un dialogue libre et non orienté.

Prise en charge bio-psychosensorielle

Pour faire la paix avec son corps et son alimentation

Spécialisations

Troubles liés au poids et à l’alimentation

Les personnes en difficulté avec leur poids (surpoids, obésité…) et leur alimentation (restriction cognitive, orthorexie…) ont souvent besoin d’une aide d’ordre psychothérapeutique, mais
celle-ci ne permet généralement pas que le comportement alimentaire se modifie de lui-même.

Un travail qui aborde notamment la relation à la nourriture et un soutien pour apprendre à respecter ses sensations alimentaires est nécessaire pour modifier le comportement alimentaire. Les praticiens du Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids (GROS) sont formés à ce travail.

Ils savent que les régimes amaigrissants ont fait la preuve de leur inefficacité et de leur nocivité.

Ils considèrent que les personnes en souffrance avec leur poids ou leur comportement alimentaire sont confrontées à des problèmes complexes qui nécessitent des réponses thérapeutiques adaptées.

Ces praticiens mettent en œuvre des prises en charge fondées sur des méthodes novatrices.

Troubles liés au poids et à l'alimentation
Stress, anxiété et dépression

Stress, anxiété et dépression

Le stress est une réaction normale face à une situation que vous pensez ne pas pouvoir gérer de manière efficace. Le stress peut être positif et utile quand il vous aide à améliorer votre environnement. Lorsqu’il est trop fréquent ou trop prolongé, il peut avoir des conséquences négatives sur votre santé mentale ou physique. Un accompagnement peut vous aider à augmenter votre résistance au stress et/ou à le gérer plus efficacement.

L’anxiété est une peur spécifique ou diffuse causée par l’anticipation de situations dont on ne sait pas si elles adviendront. C’est une réaction normale chez l’être humain mais elle peut devenir difficile à vivre lorsqu’elle devient trop intense et trop fréquente. Cette difficulté à supporter l’incertitude inhérente à tout évènement futur vient, en partie, du sentiment de sa propre incapacité à réagir de manière adaptée. Un travail sur l’estime de soi peut aider à améliorer le trouble anxieux.

La dépression se traduit, entre autres, par une tristesse intense, une diminution importante du plaisir ou de l’intérêt pour les activités habituelles, une fatigue prononcée. Cet état doit être installé depuis plusieurs semaines (deux minimum). La dépression est une pathologie psychiatrique caractérisée par un dysfonctionnement neuronal. Le plus souvent, elle nécessite un traitement médicamenteux mais il doit être associé à un travail psychothérapeutique de soutien et de prévention de la rechute.

Souffrance au travail

On peut parler de souffrance au travail lorsque vous allez au bureau à reculons, la boule au ventre, quand l’angoisse du dimanche soir devient insupportable et que vous ne parvenez plus à vous ménager des plages de déconnexion sur votre temps personnel.

Cette souffrance peut cacher un burn-out ou être la conséquence du harcèlement moral.

Le burn-out se caractérise par une fatigue qui résiste au repos, la perte du plaisir à travailler et souvent, la consommation de produits psychotropes (légaux ou non).

Il est difficile de se sortir seul de ces situations qui bien souvent nécessitent un arrêt de travail et une reconstruction personnelle.

Souffrance au travail

Le harcèlement professionnel doit être distingué de la maltraitance. Il est défini par la loi (art. 222-33-2 du Code pénal) comme des
« agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte aux droits et à la dignité, l’altération de la santé physique ou mentale ou de compromettre l’avenir professionnel de la personne qui en fait l’objet »….

Sociétés savantes:

 

  • Membre du Conseil d’administration du Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids (GROS)
  • Responsable de l’antenne Grand Est du GROS
  • Membre du Conseil d’administration de l’Association Pour la Santé Scolaire et Universitaire
  • Membre du Comité de rédaction de la Revue de Santé Scolaire et Universitaire
  • Membre du Bureau de la section Suicidology de la European Psychiatric Association

Sociétés savantes

Se lancer, c’est facile !

Un premier entretien téléphonique

Un premier contact téléphonique pour m’expliquer votre démarche.

Un premier rendez-vous d'une heure

Je vous reçois une première fois sur un temps long afin que nous puissions évaluer avec précision votre situation et votre demande. Cette première consultation est facturée 100 €.

Prise de rendez-vous

Nous fixons un rendez-vous en présentiel à mon bureau de Laxou ou en vidéoconsultation.

Z

Le suivi

Si cette première consultation vous a convenu, nous pouvons engager un suivi à raison d’une séance tous les quinze jours (ou selon vos possibilités). Les consultations durent une demi heure et sont facturées 50 €.

Alexandra Tubiana

FAQ

Quelle différence entre les "psy" ?

Il est parfois difficile de se repérer parmi tous les titres que l’on rencontre dans le domaine de la santé mentale.

Un résumé rapide:

  • Psychologue : diplômé d’un Master 2 universitaire (bac + 5) en sciences humaines, il est expert dans le fonctionnement du psychisme et les comportements humains. Son diplôme lui donne automatiquement le titre de psychothérapeute.
  • Psychiatre : médecin spécialisé dans les pathologies mentales, il peut prescrire des médicaments et est aussi psychothérapeute.
  • Psychothérapeute : cette dénomination désigne des professionnels ayant été formés à la psychopathologie clinique par un organisme agréé à apporter un accompagnement psychique aux personnes en souffrance par l’intermédiaire d’une relation interpersonnelle. Les psychothérapeutes sont inscrit à l’ARS et ont un numéro ADELI.
  • Psy-thérapeute, praticien de la psychothérapie, psychopraticien, thérapeute centré sur la personne, etc. : ces dénominations ne sont pas protégées et n’importe qui peut s’en prévaloir.
Est-ce que les psychologues sont remboursés ?
Les psychologues ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Certaines mutuelles peuvent prendre en charge quelques consultations.

Si vos ressources ne vous permettent pas de consulter un psychologue en libéral, vous pouvez vous rapprocher du Centre Médico-psychologique de votre secteur où une prise en charge gratuite est possible.

Consulter un psy veut-il dire que je suis faible ?

L’être humain est un être social. Il est illusoire de penser qu’on peut tout faire tout seul. L’humanité n’a pu se construire et avancer qu’en collaboration. Penser avec quelqu’un d’autre, entrer dans une relation humaine sont des moyens que nous utilisons tous pour gérer nos difficultés.

Le faire avec un professionnel qui pose un regard neutre mais bienveillant peut vous permettre d’explorer certains aspects de votre vie ou votre personnalité, que vous ne voudriez pas ou ne pourriez pas évoquer avec un proche. Prendre le risque de se remettre en question et entreprendre de changer demande beaucoup de courage.

Comment choisir son psy ?
Une fois que vous vous êtes assuré que votre interlocuteur est un psychologue diplômé enregistré au répertoire ADELI, cela devient surtout une question de ressenti.

Un psy, c’est comme un appartement : il faut en visiter plusieurs et avoir un coup de cœur 🙂

Est-ce que vous parlez ?

Oui, je parle. Lors d’un entretien, je vais d’abord écouter ce que vous avez à dire de ce qui vous fait souffrir. Je vais rebondir et poser des questions sur les parties qui me semblent importantes à éclaircir ou à approfondir. Nous pourrons alors explorer, questionner, comprendre, ressentir, extrapoler et imaginer ensemble. En revanche, je ne donne que très peu de conseils, voire pas du tout. Je peux éventuellement vous proposer des choses, mais mon rôle est plutôt de vous aider à imaginer les solutions qui vous conviennent et non de vous en offrir des toutes faites, auxquelles vous n’adhérerez pas forcément.

Les psys qui parlent peu ou pas du tout sont en général psychanalystes et utilisent cette technique dans un contexte thérapeutique bien spécifique qui ne convient pas à tous, ni à toutes les problématiques.

Quelle méthode utilisez-vous?
On entend souvent parler de la dernière thérapie à la mode : hypnose, EMDR, pleine conscience, ACT… Toutes ces techniques sont des outils très utiles mais aucune ne représente une méthode miracle qui guérira mieux que les autres. Chaque approche a ses indications et ses contre-indications. La psychothérapie n’est pas une question de recette, c’est une question d’alchimie : la rencontre d’un thérapeute, de sa trousse à outils et de son patient.
Qu’est-ce que le numéro ADELI ?
Le numéro ADELI est délivré par l’ARS (Agence Régionale de la Santé). Il certifie que le professionnel est un psychologue clinicien autorisé.
Mon numéro ADELI est le 549304301, je suis enregistrée auprès de l’ARS de Meurthe-et-Moselle.
Qui peut consulter un psy ?
Tout le monde peut consulter un psychologue librement. S’adresser à un psychologue ne signifie pas que l’on est « fou », ni que l’on est un cas « grave ». La consultation peut être motivée par des motifs et une intensité de souffrance très variés, du simple questionnement à la grande souffrance psychique. Un psychologue ne prescrit pas de médicaments, mais il saura vous orienter vers un psychiatre s’il juge que cela est nécessaire.

Pour me contacter

Pour poser une question ou prendre un RDV, c’est en dessous:

06 52 97 15 28

2, avenue de l’Europe 54520 LAXOU

Les urgences en santé mentale doivent être prise en charge comme n’importe quelle urgence somatique. En cas de besoin, n’hésitez pas à appeler le 112 ou vous rendre aux urgences les plus proches.

Pour trouver l’établissement le plus proche de chez vous : https://www.hopital.fr/Espace-Sante-mentale/annuaire